Le nouvel “élu” du tennis français d’après Guy Forget!

Les confidences de l’ancien directeur de Roland-Garros et du Paris Rolex Masters, Guy Forget, lors de son entrevue avec Tennis Actu, ne manquent pas d’intérêt. Loin des terrains, il partage ses impressions et sa vision du tennis.

Une carrière au service du tennis

Forget a vécu une longue et riche carrière dans l’univers du tennis. Avant de tenir le rôle de directeur à Roland-Garros et aux Paris Rolex Masters, il a été le capitaine de l’équipe de la Coupe Davis de 1999 à 2012.

Durant cette période, il a eu l’opportunité de collaborer avec des figures emblématiques du tennis français, notamment Sébastien Grosjean, Jo-Wilfried Tsonga, Richard Gasquet et Gael Monfils. Des collaborations qui ont marqué sa carrière et qu’il garde probablement en mémoire. Néanmoins, des désaccords avec la fédération de tennis française l’ont contraint à quitter ses fonctions de directeur.

READ  Victoire historique de Sinner : les secrets de son incroyable triomphe

L’émergence d’Arthur Fils

Arthur Fils, le nouvel espoir du tennis français, est désormais le centre de l’attention. Avec une belle 36e place mondiale à la clé pour la saison 2023, son potentiel ne laisse pas indifférent.

L’espagnol Rafael Nadal, le numéro un mondial, n’a pas hésité à le choisir comme partenaire d’entraînement pour sa préparation au tournoi de Brisbane. Une preuve de sa montée en puissance et de l’intérêt qu’il suscite dans le milieu du tennis.

Pour Guy Forget, Arthur Fils est un “diamant brut” qui ne demande qu’à être poli pour révéler tout son éclat. Il n’hésite pas à le comparer à des figures majeures du tennis comme Nadal, Djokovic ou Federer, soulignant son potentiel.

Le poids des fédérations

Si l’on en croit Forget, le succès d’un joueur de tennis ne repose pas uniquement sur l’intervention des fédérations. Il minimise leur impact et soutient que le talent inné a une part prépondérante dans le succès.

READ  Medvedev révèle la terrible vérité sur le prodige du tennis Alcaraz

Selon lui, des champions comme Nadal, Federer ou Serena Williams sont dotés d’un don inné qui a largement contribué à leur succès. Un don qu’il compare à celui de figures illustres dans leur domaine, comme Pelé au football, Picasso en peinture ou Mozart en musique. Un don que ces génies possèdent et qui, selon Forget, est gravé dans l’ADN.

4.6/5 - (39 votes)

Laisser un commentaire

Partages