Découvrez pourquoi l’Argentine et le Chili ont frôlé l’élimination en Coupe Davis!

Les phases éliminatoires de la coupe Davis viennent de prendre fin, avec des qualifications haletantes pour l’Argentine et le Chili.

Le chemin tumultueux de l’Argentine

Face au Kazakhstan, l’Argentine a dû batailler ferme pour se qualifier. Les matches ont été marqués par une tension constante, avec des victoires et des défaites pour les deux côtés.

Le premier affrontement a vu Francisco Cerúndolo l’emporter sur Dimitri Popko. Malheureusement pour l’Argentine, Cerúndolo n’a pas réussi à réitérer son exploit lors du deuxième match, s’inclinant face à Timofei Skatov. Ce dernier a également réussi à mettre à terre Tomás Martín Etcheverry dans un autre match.

Le résultat a alors été mis entre les mains de Sebastián Báez lors du cinquième match décisif. Face à Popko, Báez a clairement fait preuve de combativité, remportant la victoire sur un score de 6-4 3-6 7-6 (6). Cette victoire, additionnée à celle en double de Molteni et Gonzalez, a ainsi permis à l’Argentine de se qualifier pour la phase de groupe.

READ  Vous n'allez pas croire la nouvelle surprise du tennis, Casper Ruud!

Le Chili échappe de peu à l’élimination

De son côté, le Chili a également vécu des moments de suspense intense lors de sa rencontre face au Pérou à Santiago.

Le premier coup de théâtre est venu du Péruvien Ignacio Buse qui a battu le Chilien Nicolas Jarry. Les frères Huertas del Pino du Pérou ont ensuite remporté le match de double, mettant le Chili dans une position délicate.

Dans un contexte sans marge d’erreur, Jarry a réussi à faire amende honorable en battant Varillas. Le sort du Chili était alors entre les mains d’Alejandro Tabilo Base. Ce dernier a relevé le défi, scellant la victoire pour le Chili et lui permettant de rejoindre l’Argentine dans la phase de groupe.

4.3/5 - (33 votes)

Laisser un commentaire

Partages